Qu’est-ce qui fait courir Madame Gin ?

madamegin, madameginblog,article,motivation,montreal,gin,achatlocal
Photo Emmanuelle Ricard
Toute la vérité, rien que la vérité

Bien oui ! Depuis quelque temps, je reçois des communications d’abonnés de la page Facebook de Madame Gin qui s’inquiètent du succès de la page. Ils craignent que le contenu du blog et des médias sociaux de Madame Gin soit monétisé donc par le fait même moins crédible.
Je vous dirais que...

Je ne passerai pas par 4 chemins

Le blog et les médias sociaux de Madame Gin ne sont pas monétisés ni sponsorisés.

Je l’ai testé, j’ai détesté !

Pour faire
 le choix de ne pas monétiser mon blog et mes médias sociaux, il a bien fallu que j’expérimente la monétisation.

Un beau jour, une entreprise me contacte et m’offre d’essayer son produit et me suggère de rédiger un article à son sujet. 


On m’assure que j’en tirerai un petit revenu chaque fois que le produit sera vendu par l'intermédiaire de plusieurs hyperliens qui seraient insérés dans mon article. J'aimais le produit en question, donc j’ai écrit un article positif et très enthousiaste, tout à fait en accord avec ce que je pensais.

Ajusterais-tu certaines choses dans ton texte, s’il te plaît ?

On m’a demandé d’ajouter à mon article des phrases dites proactives pour inciter les clients à acheter. Les conseils étaient judicieux, mais le vocabulaire utilisé commençait déjà à me sonner les cloches du déplaisir. Vous savez, les fameux termes anglais du genre call to action.

Je vous rassure. La personne qui m’a fait la demande l’a formulée de façon très aimable.
Mais, je n’aime pas que mon contenu soit orienté sur un objectif de vente.

Bien sûr, s’il y a des fautes d'orthographe ou une erreur de contenu, je corrige et je suis reconnaissante aux gens qui me soulignent le problème.

Important

J’aimerais préciser que je n’ai absolument rien contre les blogueurs qui monétisent leur travail. Certains le font merveilleusement bien et en retirent des revenus intéressants.

Simplement, cette façon de travailler ne correspond pas à ma nature.

madamegin,ginmenaud,distilleriemenaud,blog,ginblog,montreal,quebec,achatlocal
Photo Emmanuelle Ricard

Vos questions les plus souvent posées à Madame Gin


Alors, comment fonctionnes-tu, Madame Gin?

Les distilleries, certaines agences et les entreprises m’envoient leurs produits pour que je puisse les goûter. Un peu comme les journalistes qui font des critiques de théâtre ou de cinéma reçoivent des billets de faveur.

Je vous précise que je fais aussi des achats.

Si j’ai un coup de coeur, je prépare un petit plan média. Ce plan peut inclure un article et/ou des publications sur les médias sociaux.


Et pour les articles sur les distilleries

Lorsque je suis invitée à visiter des distilleries, je finance moi-même mes déplacements.
J’écris seulement si je suis emballée par les lieux, les spiritueux et les gens qui les créent.

Oui mais c’est curieux parce que tu tagues les entreprises, les produits comme si ton blog et tes médias sociaux étaient monétisés.

C’est vrai. Parce que comme eux, j’utilise tous les instruments disponibles des plateformes pour favoriser la visibilité de mes coups de coeur.

J’aime propager les bonnes nouvelles !

Je tague aussi des entreprises avec lesquelles je fais des échanges de services. Comme par exemple, la boutique Casa Luca qui a la grande gentillesse de me prêter des accessoires.

Parfois, lorsque je suis très fière de l’un de mes articles, je paie moi-même de la publicité sur Facebook pour rejoindre un plus large auditoire.


Alors si ce n’est pas l’argent, qu’elle est ta première préoccupation?

Attention, il faut quand même que je gagne ma vie !
Je tire des revenus de mes animations de dégustations et de mes contrats de représentations.

Avec mon blog, je mets de l’avant mes passions et mes inspirations.

madamegin, madameginblog,bio,montreal,spiritueux, ginblog,quebec,achatlocal
Photo Emmanuelle Ricard

Qu’est-ce qui fait courir Madame Gin?



Voici ce qui me donne envie d’écrire, de photographier et de partager 

1. Comme vous, j’adore les nouveautés et les primeurs. Ma curiosité se met en éveil et mon premier réflexe est de faire connaître ces nouveautés à mes lecteurs et abonnés.

2. J’adore apprendre, donc lorsque je rencontre des gens passionnés et volubiles, je considère que je vis un moment rare et mémorable.

3.
J’ai une curiosité sans fin pour le savoir-faire des distillateurs et distillatrices du Québec, ainsi que pour tous les artisans et artisanes qui travaillent de près ou loin dans l’univers des spiritueux et des cocktails. Ça m’emballe totalement et j’adore partager ces découvertes avec vous.

4. J’aime m'impliquer dans le mouvement d’achat local québécois. Tout ce que je peux faire pour mettre de l’avant les gens et les produits d’ici, je le fais.

5. Le partage et la convivialité sont deux de mes valeurs chéries. J’aime tout ce qui nous rassemble et nous amène à échanger.

6. Je privilégie les rapports humains authentiques, égalitaires et chaleureux.
Sans ces trois qualités relationnelles, rien n’a de sens pour moi.

Ceux qui me contactent sans y mettre un peu de coeur et qui n’ont que des objectifs de rendement n’ont pas grand succès avec Madame Gin.

Combien de temps cela te prend-t-il pour écrire un article pour ton blog?

J’y consacre généralement entre 4 à 5 jours de travail. J’aime prendre mes propres photos et rédiger mes textes.

Jour 1: Déplacement et rencontre avec les gens, prise de photos.

Jour 2: Traitement des photos. Choix des photos pour l’article et rédaction des grandes lignes de l’article.

Jour 3 et jour 4: Ces deux jours sont consacrés à la recherche, à la rédaction et à la révision.

Jour 5: Je prépare le matériel photo et rédactionnel pour la personne qui fera la révision finale de l’article. (Bonjour Claire et Anouk )

Je corrige le texte assistée de la personne responsable de la révision.
Je fais la mise en ligne de l’article sur la plateforme du blog.


Je rédige courriels et messages aux gens concernés par l’article.




Oui, mais c’est un peu bizarre. Tu sembles aimer tous les gins, Madame Gin ? 

C’est vrai et ce n’est pas vrai !
Réglons une chose, j’aime le gin. Ma passion pour ce spiritueux est vaste. Je découvre dans presque tous les gins des particularités savoureuses.
Pour me plaire, un gin n’a pas à être parfait.

Surtout
Je ne consacre pas de temps à parler de ce que je n’aime pas.
Ce serait trop triste.
Il y a tant de réussites à célébrer ! 

Ma grande inspiration

Lorsque j’ai choisi l’angle de mon blog, je me suis beaucoup inspirée du travail de Josée di Stasio

J’aime son ton, sa curiosité pour les gens et sa générosité. Elle fait rayonner les artisans et artisanes, les paysans et les paysannes, les gens de la restauration et même les ingrédients de ses recettes. Bien oui !

Josée, je l’aime, c’est tout.

madamegin,madameginblog,ginblog,bio,qui-est,montreal,gins-quebecois
Photo Emmanuelle Ricard
D’où viens-tu, Madame Gin ?

❥ J’ai grandie au sein d’une famille d’artistes.

La maison était toujours remplie de gens de talent. Mon père et ma mère valorisaient et valorisent toujours la connaissance, l'intelligence, la créativité et le savoir-vivre.

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours travaillé dans des milieux artisans ou le savoir-faire et la créativité étaient les valeurs principales de l’entreprise. 

Tous les propriétaires d’entreprises et d’ateliers que j’ai côtoyés sont des gens au caractère fort et distinct.


❥ 19 ans, c’est l’âge de mon premier passage à la Bijouterie Joaillerie Zimmermann.
Quel apprentissage ! 

Cette institution de la ville de Québec existe depuis 1963.
Mon expérience chez les Zimmermann, m’a permis d’acquérir une compréhension profonde de ce qu’est un artisan rigoureux et passionné par son métier mais aussi par tous les autres corps de métier.

Les Zimmermann ont travaillé pour de grandes institutions européennes, dont Cartier et Bulgari.

Ils ont une vision unique du luxe. Ils seront les premiers à vous dire: le luxe c’est une parure exceptionnelle conçue avec des matériaux de grande qualité et ouvragée avec précision. 

C’est aussi une confiture de fruits du terroir, cuisinée avec soin et amour.

❥ Ensuite, j’ai travaillé dans une pâtisserie boulangerie qui, à l’époque, était située dans le Vieux-Québec sous le légendaire restaurant de Serge Bruyère. 


La pâtisserie Au Palet D’or existe encore à ce jour, mais elle a changé d’adresse.
Cette expérience en fut une de découvertes de saveurs, d’arômes et de parfums. 

Goûter les pâtisseries, les chocolats, les pains et les viennoiseries pour pouvoir bien conseiller les clients. C’était génial !

❥ Puis je me suis arrêtée deux ans chez les artistes. J’ai travaillé en diffusion au Théâtre Les Gros Becs, à la billetterie du Théâtre Périscope, en communications au Théâtre Sortie de Secours. 

Cela m’a familiarisée avec le secteur culturel québécois et avec la façon de mettre en valeur les gens et la culture d’ici.

❥ Retour à la Bijouterie Joaillerie Zimmermann pour 12 années.

❥ Puis, j’ai vécu un passage de quelques mois chez Harricana par Mariouche. 

Ces moments passés avec Mariouche Gagné m’ont énormément apporté. Grâce aux enseignements de Mariouche, j’ai compris comment on crée et construit l’ADN d’une marque.

Elle m’a appris à offrir un service à la clientèle sur mesure en me fiant à mon instinct et ma perception des gens.

Club Bead , fournisseur de composantes de bijoux de fantaisie. J’ai travaillé plusieurs années pour cette entreprise familiale. 
C’est là qu’on m’a montré à mettre de l’avant mon leadership et à valoriser le talent des autres.
Bien entendu, j’y ai aussi acquis de belles compétences en gestion.

❥ Suite à mon expérience de travail chez Club Bead, j’ai démarré ma propre entreprise de bijoux de fantaisie. 
Quelle expérience ardue mais formatrice! Ce fut un laboratoire me préparant pour tout ce que je fais présentement: photo, informatique et réseaux sociaux.

❥ Casa Luca est une magnifique boutique de décoration et de cadeaux où l'on trouve des objets choisis selon les tendances du moment.
J’y travaille toujours !
Je m’occupe en partie des réseaux sociaux.
Mon amie Susie, propriétaire de la boutique, est pour moi une inspiration de tous les jours.

Le 4 mars 2018, je créais le blog Madame Gin.

gin-#stjean,tonic1642,madamegin,blog,ginblog,quebec,montreal
Photo Emmanuelle Ricard

Madame Gin, c’est l’aventure, la rencontre avec vous

Sur ma route, j’ai eu la chance de croiser des gens formidables qui m’ont fait confiance dès les premiers moments du blog. Ces artisans ont eu la générosité de m’ouvrir leur porte et de partager avec moi leur passion.

Merci à vous tous, artisans et lecteurs ! Sans vous, le blog de Madame Gin n’existerait pas.

Cheers les amis !


madamegin,madameginblog,ginblog,quebec,montreal,bio,qui-est
Photo Emmanuelle Ricard
Références et bonnes adresses

* Bijouterie Joaillerie Zimmermann Québec

Site internet
Page Facebook
Instagram

* Pâtisserie Au Palet d’Or

Site internet
Page Facebook
Instagram

*Harricana par Mariouche

Site internet
Page Facebook
Instagram

*Boutique Casa Luca

Instagram

*Madame Gin à votre événement

Que ce soit un événement corporatif, caritatif, un souper entre amis, une activité de cohésion d’équipe ou simplement pour passer un bon moment, je vous propose une animation adaptée à vos besoins.

Voir les détails

Pour préciser votre événement avec Madame Gin contactez:  justin@enjoymadewithlove.com

Révision: Claire Simard. Merci beaucoup Claire !
Photos et texte: Emmanuelle Ricard / Madame Gin

Commentaires

Messages les plus consultés